L’Association est accompagnée par un comité scientifique, constitué de professionnels et de professeurs. Ce comité vient guider notre action et nous conseiller lors de nos évènements.

 

 

Ancien avocat, James Hazard a quitté la robe pour créer CommonAccord, une initiative visant à créer des codes mondiaux de transactions juridiques en codant et automatisant les documents juridiques. C’est au sein d’un projet de CommonAccord que les membres fondateurs de l’association se sont rendus compte de la nécessité de créer l’association Assas Legal Innovation. 

 

 

 

Chercheuse au Centre de recherches et d’études scientifiques approfondies (CERSA), dépendant du CNRS et de l’Université Paris II Panthéon-Assas, l’objet de recherche de Primavera De Filippi porte sur les enjeux juridiques des technologies blockchain, dans le but de concevoir de nouveaux modèles de gouvernance.

 

 

 

Directeur de l’école doctorale de l’Université Paris II Panthéon-Assas, le professeur de droit bancaire et financier Thierry Bonneau s’intéresse de près à la question de la qualification des cryptoactifs et de leurs impacts sur le monde bancaire et financier.

 

 

Professeur d’Informatique à l’Université Paris II Panthéon-Assas, le professeur Michel de Rougemont est convaincu du besoin et de l’urgence de l’instauration de formation numérique dans les universités, et notamment dans les facultés de droit.

 

 

 

Directeur du Centre Assas de l’Université Paris II Panthéon-Assas, le professeur Pierre Crocq porte son soutien à notre initiative, réalisant l’enjeu juridique que représentent les nouvelles technologies.