Intelligence Artificielle

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

« L’intelligence artificielle est le grand mythe de notre temps. L’un annonce la destruction en masse de nos emplois, un autre l’émergence apocalyptique d’une conscience robotique hostile, un troisième la ruine d’une Europe écrasée par la concurrence. D’autres encore nourrissent plutôt le rêve d’un monde sur mesure, d’un nouvel Âge d’or d’où toute tâche ingrate ou répétitive serait bannie et déléguée à des machines […]. Sous ses avatars tour à tour fascinants ou inquiétants, solaires ou chtoniens, l’intelligence artificielle dit sans doute plus de nos phantasmes et de nos angoisses que de ce que sera notre monde demain. »

Isabelle Falque-Pierrotin, Présidente de la CNIL

Une progression linéaire
  • Algorithme : succession d’instructions donner à enchaîner dans un ordre précis, permettant de résoudre un problème de façon systématique.
    Origine ancienne : dès le IIIème millénaire avant JC en Mésopotamie babylonienne.
    Utilisation moderne : exprimé dans un langage informatique, transcrit en un programme (code source). Peut alors être exécuté par un logiciel à partir de données fournies en amont.
  • Intelligence artificielle : science ayant recours à des procédés informatiques afin d’établir des machines capables d’imiter l’intelligence humaine, « qui consiste à faire faire aux machines ce que l’homme ferait moyennant une certaine intelligence » (Marvin Minsky, 1956).
    Sémantique : le terme « intelligence » ne possède pas le même sens en français ou en anglais – il désigne dans cette dernière langue la notion de renseignement.
  • Machine Learning (« IA faible ») : discipline de l’intelligence artificielle qui confère aux ordinateurs la capacité d’apprendre sans y être explicitement programmé. Cet apprentissage automatisé permet aux ordinateurs de réaliser un certain nombre d’opérations complexes.
    Ex : en justice prédictive, alimenter un programme avec un grand nombre de jurisprudence afin qu’il puisse dégager des pattern (schémas se répétant) validés et reconnus en premier lieu par l’être humain, et ainsi pouvoir prévoir dans une certaine mesure les décisions futures similaires. Le présent répond du passé, mais toujours en gardant une part d’humanité ; il s’agit accélérer les processus humains, et non d’invention par la machine
  • Deep Learning: branche du machine learning, c’est un ensemble de méthodes d’apprentissage automatique qui imitent le fonctionnement du cerveau humain dans le traitement des données et la création de modèles à utiliser dans la prise de décisions.
    Apprentissage automatique non-supervisé : les données sont fournies brutes à l’algorithme qui élabore sa propre classification et est libre d’évoluer vers n’importe quel résultat final.
    Apprentissage automatique supervisé : des données d’entrées qualifiées par des humains sont fournies à l’algorithme qui définit donc des règles à partir d’exemples qui sont autant de cas validés.

 

Lexique
  • Algorithme déterministe : algorithme dont les critères de fonctionnement sont explicitement définis par ceux qui les mettent en œuvre.
  • Algorithme probabiliste (apprenant) : algorithmes dont les résultats sont mouvants et qui dépendent à chaque instant de la base d’apprentissage fournie, celle-ci évoluant au fur et à mesure de leur utilisation.
  • Big data : désigne de grosses quantités de données diverses, mais également les techniques qui permettent de les traiter, de les faire parler, d’y repérer des corrélations inattendues, voire de leur conférer une capacité prédictive.
  • Open-data : donné numérique dont l’accès et l’usage sont laissées libres aux usagers ; d’origine publique ou privée, c’est sur notamment sur l’open-data que reposent les algorithmes prédictifs à usage juridique via la mise à disposition à titre gratuit des décisions de justice.
  • Justice prédictive : rassemble des instruments d’analyse de la jurisprudence et des écritures des parties, permettant de prédire les décisions, et le cas échéant les risques à venir dans des litiges similaires à ceux analysés
  • Legaltech : usage de la technologie et de l’informatique dans l’offre de service juridique ; peut aussi désigner des startups travaillant dans le domaine du droit.

 

Nos derniers articles sur l’Intelligence Artificielle