Chaque semaine, Assas Legal Innovation vous plonge dans l’actualité de l’innovation en droit, en recensant les derniers articles publiés et en les classant par thème. 

GÉNÉRAL 
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 
DIGITAL CONTRATCS 
  • Lupl, une nouvelle plateforme de legal data mise en place par les cabinets eux-mêmes
    • Les cabinets CMS, Cooley et Rajah & Tann Asia ont investi des millions de dollars dans la nouvelle start-up qui met en place une plateforme en collaboration avec notamment iManage, NetDocuments, LexisNexis, Teams et Slack. Cette plateforme a vocation à permettre un travail en commun des cabinets pour une meilleure efficacité et avec une protection optimale des données.
  • Débat autour des enjeux économiques de la LegalTech, notamment de la signature électronique
    • L’article nous présente les raisons économiques d’utiliser la LegalTech et la difficulté du choix qui s’offre aux cabinets d’avocats. Les associés recherchent nécessairement à faire un maximum de profit, mais la qualité du travail doit primer. En réalité, le changement de comportement des cabinets dépend beaucoup des attentes des clients.
  • L’entreprise ClauseBase qui propose l’automatisation des contrats, crée un service de leasing
    • Le paiement dépendra de la fréquence d’utilisation des documents automatisés. Le client paye pour l’utilisation des instruments mais est propriétaire des documents créés. Cette plateforme est destinée aux organisations qui souhaitent faire un usage simplifié et sécurisé d’un système d’automatisation des contrats.
  • LegalTech et marketing digital
    • Les contrats entre agences de marketing, hébergeurs, consultants et autres doivent être préparés avec une attention particulière, en raison des risques de plus en plus nombreux de ne pas respecter les dispositions légales et règlementaires.
GOVTECH – CIVICTECH
  • Des pays européens presse Apple d’ouvrir ses iPhones aux applications de traçages mobiles 
    • Les applications anti Covid développé dans plusieurs pays européens utilisent le Bluetooth en tâche de fond. Or les conditions d’utilisation d’Apple empêchent l’utilisation de cette fonction qui est indispensable pour le bon fonctionnement des applications. Ainsi des pays comme la France, l’Allemagne ou le Royaume unis ont engagé des discussions avec Apple pour trouver une solution.  
LEGAL DESIGN 
  • Stop COVID : le Legal design source de clarté
    • Le legal design sera au service de la future application « StopCOVID » afin de simplifier l’expérience utilisateur. La finalité sera de comprendre l’essentiel et de faire des choix plus sereinement notamment quant à la charte de confidentialité et des différents termes encore opaque de cette application.

One Comment

  1. Merci et Bravo! Straight to the point et, en effet, susceptible de relever des challenges, terme à la mode, replaçant les « obstacles », malgrė la similitude, si ce n’est l’identité des concepts susmentionnés. Challengons, donc, les obstacles et mesurons les résultats à l’aune de l’ex ante impossible rendu ex post moins « im ».
    Bien respectueusement,
    A vous, depuis Monaco,
    A la suisse vadrouille con
    Marmelade a la Madeleine
    Et Opėra au metro Odėon
    A la place qui n’est qu’une
    Route vers Rome, puisque?,
    JS

    Schmeidler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.