Chaque semaine, Assas Legal Innovation vous plonge dans l’actualité de l’innovation en droit, en recensant les derniers articles publiés et en les classant par thème.

Général
  • Une caisse des grèves assurée par des jeux en ligne
    • Par la plateforme de diffusion en direct (ou streaming) « Twitch », le collectif « Le Stream Reconductible » récolte des fonds afin de remplir la caisse des grévistes. Sont notamment diffusés des jeux vidéos ou des séances de dessin 3D, réunissant ainsi une centaine de participants actifs. Les dons sont réunis dans une plateforme de financement participatif.
  • Droit du travail : vers des formations en réalité virtuelle ?
    • Une société française est parvenue à lever 1 million d’euros pour financer ses offres de formations en réalité virtuelle. Principalement destinées à des nouveaux salariés, elles consistent en des simulations de situations dangereuses afin de leur permettre de se préparer à leur éventuelle survenance. L’attention des participants est accentuée par cette immersion numérique.
  • Woven City, ville experimentale créée par Toyota
    • Lors du CES 2020, Toyota a annoncé la création d’une « smart city » : Woven City. Cette ville sera l’occasion d’experimenter sur les futurs 2000 habitants des nouvelles technologies diverses, notamment en matière d’intelligence artificielle ou de robotique. De nombreuses critiques font ainsi le rapprochement avec la série « Westworld ».
Blockchain – Fintech -Cryptomonnaies 
  • Le Trésor américain teste la blockchain pour le versement des subventions
    • Depuis 2018, le Trésor américain souhaite s’équiper en technologie blockchain. Récemment, le responsable de l’innovation du Trésor a annoncé qu’une blockchain privée allait être mise en place pour suivre le versement des subventions : celles-ci ont en effet été tokenisées. Cela permettra, selon le ministère, d’assurer la traçabilité des versements et de mieux les sécuriser.
  • Bystamp dévoile un tampon électronique pour mieux sécuriser l’authentification numérique
    • La start-up a récemment dévoilé avoir mis au point un tampon numérique qui enregistre les données biométriques de son utilisateur et qui sert à authentifier des documents, signer de manière certaine et déverrouiller des terminaux mobiles. Les données biométriques ne transiteront pas par le Cloud, mais seront stockées dans une blockchain.
  • La Blockchain en tête des expertises IT chassées sur LinkedIn
    • Chaque année, LinkedIn publie son classement des 15 compétences les plus recherchées par les recruteurs. Ainsi, cette année en France, les compétences liées à la blockchain sont parmi les plus prisées des recruteurs, devant les compétences liées à l’intelligence artificielle.
  • 2019 : les huit moments forts d’une année mouvementée
    • Entre la Libra et le JPM Coin, le staking sur Tezos, les débats sur le hashrate de Bitcoin, le lancement de Bakkt, un hard forck sur la blockchain Ethereum, le financement d’Acinq par BPI, l’émergence des cryptomonnaie étatiques et de fortes variations du cours du bitcoin, retour sur les tendances blockchain de l’année.
Données personnelles & Cybersécurité
  • Windows 7 n’est plus, attention aux failles de sécurités
    • Comme l’avait annoncée Microsoft il y a déjà 10 ans, le service de mise à jour de Windows 7 n’est plus assurée depuis le 14 janvier 2020. Ainsi, tous les ordinateurs tournant sur ce système d’exploitation sont dorénavant sous la menace de failles de sécurité. Rappelons que Windows 7 reste encore actif sur 26 % des Pc à travers le monde. Cette fin de cycle doit être vu comme cruciale. En effet, beaucoup de Pc utilisaient encore Windows Xp (sorti en 2001) alors que le nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows 10, faisait son entrée en 2015. Plusieurs possibilités s’offrent alors aux possesseurs de Windows 7 : La migration (payante) vers Windows 10 ou souscrire au support étendu.
  • Le respect de la RGPD pointée du doigt
    • Plusieurs universités ont commandé des études sur le véritable respect de la RGPD. Résultat : la très grande majorité des sites appliquent une version assez particulière de celle-ci. En effet, alors que le consentement à la divulgation de ses informations personnels doit être clairement affiché, le refus de cette divulgation est compliquée, chaotique, voir même cachée. Il est à souligner que la faute ne revient pas totalement aux sites internet mais aussi aux consommateurs qui souhaite accéder le plus rapidement au site en question, quitte à accepter tout ce que l’on demande.
  • Visa, un pas dans l’univers des start-up
    • Visa vient de racheter Plaid pour un montant imposant de 5,3 milliards. Cette start-up est spécialisée dans la facilité de connexion et la sécurisation des données de ses utilisateurs lorsqu’ils utilisent des applications de paiement.
  • 15 jours et toujours pas d’amélioration pour Travelex
    • Travelex, un site d’échanges de devises en ligne et physique, a subi une attaque informatique dans la nuit du 31 décembre. A ce jour, aucune reprise des services n’a été constaté, sauf en point de vente physique.
  • Vol au-dessus d’un nid de coucou
    • Les drones de la marque DJI sont sous les projecteurs…. Mais pas pour de bonnes raisons. En effet, le Département de l’intérieur américain suspend l’utilisation d’à peu près 1000 drones de la marque. DJI étant une marque chinoise, la peur d’un espionnage de la part de L’Empire du milieu est une raison suffisante pour ne plus utiliser ces drones, ou à en limiter l’usage pour des raisons d’urgence. Plusieurs sénateurs ont déjà déposé une proposition de loi visant à interdire l’achat par des fonds fédéraux de drones n’étant pas fabrique par des puissances alliées des états-unis. Déjà en 2019, l’armée américaine avait banni l’utilisation des drones DJI. De même récemment, l’armée américaine a ordonné à ses soldats de ne pas utiliser l’application TIKTOK, de peur d’un espionnage chinois.
Intelligence Artificielle
Digital Contracts 
Legal Design
GovTech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.